10.12.2013 Maître St Germain. La Syrie

10/12/2013 14:22

Communiqué suite du matin

 

Pour l’Ukraine, tout sera fait pour la déstabiliser, sans succès. Elle restera dans le giron de la Russie.

Ce soir Nous aborderons l’Europe.

Mon propos est d’apaiser et de laisser entrevoir l’issue des évènements, optimisant une vision sage de ce qu’il va en être sans se perdre dans un questionnement inutile. Allons droit au but et réglons chaque problème diligemment. Le grand Ménage est en cours. Il n’y a qu’à voir comment se règlent les situations les unes après les autres.

Il n’y a pas lieu de s’inquiéter du Futur des hommes, de ce qui est dit de l’issue, mais de ce qui n’est pas éveillé et refusera d’avancer.

 

10.12.2013 midi Maître St Germain

La Syrie

 

La Syrie reconquiert son territoire. Oui, l’Arabie Saoudite prend une claque par l’abandon du soutien du CCG et obligée de changer de tactique. Elle n’y accèdera pas en trois jours mais va progressivement abandonner son soutien aux djihadistes laissant désemparés ceux qu’elle instrumentalise. « La horde du retour » est à prévoir.

Pendant ce temps Iran-Syrie-Russie consolident leur alliance et la peur d’Israel ne fait que s’accroître. La Libération de la Syrie est annoncée en semaines, par les troupes gouvernementales syriennes.

A l’extérieur la pression est maintenue, mais ce n’est pas la même échéance : les cartes sont rebattues et celui qui a le plus à perdre est Israel. Le Liban, contre toute attente, se range vers le droit et le Pdt par son accord des élections va permettre la stabilisation du Liban.

L’Arabie Saoudite n’a rien à gagner dans son obstination. Tout cela est clair.

L’état de la Syrie est catastrophique. Rien n’est réglé pour autant. La Palestine reste sous pression israélienne. Les semaines à venir seront décisives.

La Libération de la Syrie est annoncée. La Reconstruction dans les mêmes temps.

La menace d’une guerre n’est pas pour autant levée.

Le succès actuel de l’Iran n’est pas du goût d’Israel qui n’a plus un allié dans la région.

L’Arabie Saoudite, sans le reconnaître officiellement, ne le soutient plus.

Nous ne pouvons empêcher ce qui doit l’être. La destruction d’Israel passe par  sa provocation : celle qu’elle veut infliger à l’Iran. Les actes sont en cours.

Les trois mois à venir seront terribles pour tous.

MStG, 10.12.2013 midi MA-SL