15.01.2014 MStG. 13h30 Communiqué : la Centrafrique

15/01/2014 16:19

15.01.2014 Maître St Germain

 

En enlevant la CEMAC de Centrafrique, ils ne la protègent pas. Ils la donnent en pâture aux ogres. Il faut redresser la barre.

C’est le fait d’ancrer l’acte qui fait l’acte.

Alexandre NGUENDET : C’était quelqu’un de compétent. Ils gâchent leur chance. Je parle au passé parce qu’il ne pourra rien faire. Et que la suite n’est pas écrite.

Il n’y a personne de compétent : soutenu pour tenir.

En voulant aller trop vite, ils vont tout faire sauter.

Tu illumines la CEMAC. Recueillement. Il adviendra ce qu’il adviendra. Tu continues l’illumination de la CEMAC à Bangui. La PL sera décisive.

Les rumeurs : personne n’est blanc comme neige. Les politiques, pour avoir du pouvoir face à l’extérieur sont tous contraints aux alliances.

Ils pouvaient parfaitement attendre 2 semaines et gérer la question de la démocratie à ce moment-là. Nous ne nions pas l’imperfection : Nous défendons le principe d’unité.

JCA : il se doute de l’issue. Nous avons donné le maximum de chance au futur, maintenant Nous ne pouvons pas tout décider. C’est au Peuple Centrafricain. On ne joue pas avec le feu sans retour, surtout à ce niveau-là.

SL : Nous ne sommes pas compris.

MStG : Explique-leur sans retard. Oui, cela peut se terminer par un carnage. A vouloir trop bien faire, on perd tout.

MStG, 15.01.2014 MA-SL