19.11.2013 Maître St Germain. La pauvreté

19/11/2013 13:00

19.11.2013 Maître St Germain

La pauvreté

 

Elle touche le monde entier. Endémique dans les pays où tout manque, accentuée par la surpopulation locale non responsable, non éduquée à l’adaptation, à l’exigence d’une vie meilleure et qui subit, par « tradition », par manque de ressort du monde hostile à la vie. Ce sont des populations fragiles, facilement sujettes aux fléaux, non disponibles au Futur. Elles vivent le présent et ne peuvent « sortir du lot », à quelques rares exceptions près qui ont d’ailleurs été des phares pour les hommes (ou au contraire les pires égoïstes qui soient).

 

La Terre est surpeuplée en formes non évoluées : les hommes hâtivement conçus et proliférant sans plan de vie. Ce groupe d’hommes n’est pas destiné à rester sur Terre. Il subit, sans profiter de l’expérience de vie, enfermé dans le système de pauvreté.

 

Ensuite viennent ceux qui sont capables de beaucoup mais qui profitent du système : qui n’engagent par le partage des ressources – déjà agricoles – mais en tirent fortune. Ceux-là sont les « faiseurs de pauvreté ».

Avec un peu d’entraînement, de « jugeote », on accède rapidement à une mise en place d’un plan de sauvetage de la Terre, sur le plan pauvreté et non pollution. C’est simple : il faut en revenir à la vie élémentaire : le minimum pour tous. Ce que Je dis n’est pas provocation, mais réalité.

 

Ce qui bloque, c’est l’habitude de la facilité, l’habitude de la vie matière et le manque d’éducation à la solidarité. L’éducation donnée ces deux derniers siècles, et particulièrement le 20ième siècle, a ruiné mille ans de lien spirituel, d’éducation au divin, de réalité subtile de l’homme, le coupant « apparemment » de son âme, lui interdisant de l’exprimer, le culpabilisant d’être « un germe divin ».

C’est particulièrement vrai en France, mais toute l’Europe est concernée. USA également.

La pauvreté physique est avant tout un rejet de l’homme et du respect de sa vie. Le système matérialiste, capitaliste l’a voulu ainsi, culpabilisant l’homme de n’avoir pas « les moyens de vivre décemment ».

Tout le potentiel de l’homme, au lieu d’être mis au Service de la Cause Juste, du travail juste pour un partage équitable s’en est trouvé paralysé et « récupéré » par la pensée matérialiste qui a occulté le but pur, divin : vie sage et équilibre pour tous, pour en faire son cheval de bataille : le profit, l’exploitation de l’homme pour le profit, et non pas la vie juste et équitable.

Il s’ensuit une aspiration non réaliste, mais à la base juste, qui s’est transformée dans le concret par une gestion communiste de monde avec tout ce qu’il y a de plus bas et de corrompu dans son interprétation.

 

Comme toujours une intention juste au départ conduit à l’application injuste dans la matière, parce que l’homme non élevé au divin agit avec égoïsme et au final, agit à l’inverse de la Loi Divine.

L’interprétation de l’homme dans la matière, dans son corps physique, ne peut conduire à l’application de la Loi divine tant que la majorité de ceux qui l’entourent ne sont pas acquis à la Loi.

Nous en venons à cet état de pauvreté endémique érigée en système qui pousse l’homme à l’esclavage, « pays pauvres ou pays riches » confondus, par non compréhension de la Loi divine.

La pauvreté persistera tant qu’il y aura des richesses à  s’approprier.

L’homme n’a pas besoin de richesse matérielle.

L’homme a besoin de vivre sagement.

 

Le monde va à sa perte dans son refus du partage, préférant mourir pollué et affamé que de revoir le système. Le monde matérialiste est dirigé par des hommes matérialistes, égoïstes, sans cœur. Et sans le sursaut des hommes éveillés au Futur, rien ne changera avant la mort de tous.

Nous laissons donc s’amplifier le phénomène du chômage qui est l’affaire des hommes. Nous laissons donc la Terre vivre ce qu’elle a à vivre en problèmes climatiques, séismes… et Nous montrons la Voie qui ne peut être comprise et appliquée que par ceux qui ne sont pas égoïstes.

 

Nous ne laisserons pas le monde mourir, mais vous comprenez que la majorité des hommes égoïstes et non matures ne peuvent contribuer au Monde Nouveau.

 

La pauvreté qui touche le monde aujourd’hui va s’amplifier et décimer de millions de personnes. Dans le lot, des groupes chercheront des solutions bénéfiques et ces groupes seront sauvés. Ceux qui subiront la vie sans la comprendre seront emportés dans la mort sans retour.

La pauvreté est un barrage à la pensée du futur.

Luttez contre la pauvreté, c’est chercher à appliquer les Lois Justes. C’est construire le Futur.

On ne lutte pas en étant un incendiaire, un anarchiste, on lutte pour le Bien de tous en cherchant des solutions sur le terrain : justes, équitables, durables et incluant le plus grand nombre. C’est dans la difficulté passagère mais réelle, que les hommes apprendront à reconstruire le monde, leur vie, leur pays.

 

Les Lois Divines sont universelles et doivent s’appliquer à tous, sans distinction.

C’est bien l’expérience humaine qui fera s’élever les hommes, par leur propre Volonté et Nous interviendrons pour donner la possibilité aux porteurs du germe Divin, aux porteurs du Futur, de l’exprimer, de l’appliquer : par le grand Nettoyage en cours. Vous M’avez compris.

Ceux qui ne s’y conformeront pas seront les grands perdants.

Seuls les applicateurs de la Loi Juste recevront Notre aide, l’aide Divine de toutes les hiérarchies terrestres, et au sein des gouvernements : du Gouvernement Divin de la Terre dont Je suis le Délégué Politique.

MStG, 19.11.2013 MA-SL

 

Ps : Vous comprendrez aussi pour quoi Nous Œuvrons en Afrique, et particulièrement au Cœur de l’Afrique : pour être exemple pour le monde. Ceux qui ne Nous suivrons pas devront répondre de leurs actes.

MStG