21.11.2013 Maître St Germain. L'engagement de la France en Afrique

21/11/2013 11:49

21.11.2013 Maître St Germain

L’engagement de la France en Afrique.

 

La France suit une ligne historique, et une ligne « élyséenne » : du point de vue momentané. Elle essaie de concilier les deux approches, mais visiblement de nombreux points achoppent et il y a manifestement contradiction sur le fond et la forme.

Le fait de se vendre à Israel en fait un ennemi des Africains et détermine une certaine corruption dans son aide apportée à l’Afrique.

 

Les mobiles de l’aide à l’Afrique

Outre, il est vrai, la défense d’un pré carré historique et de ce que cela entraîne en liens croisés et activités, la France a apporté une aide non négligeable à l’Afrique, il ne faut pas l’oublier, et lui apporte encore.

Mais une mauvaise action ou mauvais calcul en fait un bouc-émissaire, un monstre, un prédateur dans l’amnésie générale : là aussi, il ne fait pas l’oublier.

Toute situation est à analyser selon les critères d’efficacité d’un « partenariat général à l’Afrique francophone » et non sur un seul sujet.

La France est vouée à une grande aide à l’Afrique, par son attachement historique et culturel. La France est la langue véhiculée et un puissant ciment de fraternité. Dans l’analyse, tout compte.

Tourner le dos à la France est trouver pire, Nous l’avons dit.

Les objectifs de la France ne sont pas machiavéliques. C’est l’alliance de la France avec Israel qui est à analyser. La France a toujours fait des concessions pour satisfaire Palestine et Israel. Aujourd’hui, c’est impossible. Elle est obligée de prendre position et la situation d’Irael empirant, la France laissera tomber, comme tout le monde. On ne maintient pas la tête hors de l’eau à un chien fou. La meute le laisse en arrière, à son propre sort.

 

Se mettre à dos la France est un mauvais calcul. Voir au-delà des alliances immédiates qui font, il est vrai, le ridicule de la France, ne doit pas occulter qu’elle a un rôle à jouer dans les évènements à venir.

C’est là toute la politique nouvelle à assoir rapidement : fédérer un ensemble d’alliances solides défendant le mieux possible la Juste Paix. Tout n’étant pas encore parfait, loin s’en faut, les Etats vont progressivement dégager le noyau de sa gangue : la Nouvelle Politique.

Sans fermer sa porte à l’imperfection dans la relation, la Nouvelle politique tend la main, en exigeant que l’évolution positive se fasse, en poussant à l’application de la Juste Loi.

Nous ne sommes pas  dans « le régime de sanctions » par les hommes, mais la mise à l’écart – le débranchement de la source négative – de tous ceux qui veulent jouer double-jeu. Il n’y en a qu’un : sortir le monde de sa folie et s’unir pour l’humanité entière, en commençant localement, régionalement…« Le phénomène de l’expansion de l’unité » se fera ensuite sentir, par propagation naturelle dans la maturité.

 

Revenons à la France. C’est un petit Pays, comparé à l’ensemble, qui a par son ancrage historique, devoir de montrer la voie et de fédérer le Principe d’Unité Divine.

Il ne faut pas se fier à l’écran de fumée de sa politique hasardeuse actuelle qui est le signe de l’avant-changement, qui est provocation faite à son Peuple pour qu’il décide et non se laisse conduire.

Le Peuple français a cela en lui qu’il est individuellement puissant, et ne s’en laisse compter, qu’il est issu - par sa racine historique - et inclus dans le Plan. (Certains pays certes  n’ont pas cette destinée, cela n’ôte en rien les qualités des hommes éveillés qui les habitent.)

 

Celui qui sait le Devenir des Nations saura quelle option suivre.

Celui qui sait où est sa Juste place saura où est la Juste alliance.

Celui qui ne joue pas double-jeu et se donne tout entier à Servir son Pays dans le monde, prendra les bonne initiatives.

La France paiera chèrement ses erreurs momentanées et entraîne, par là aussi, une double exigence de réparation : un soutien accru à l’Afrique. Elle le sait et s’y emploie.

La diplomatie nouvelle vise le but et - tout comme ce que vivent les Régions du monde, avec l’exemple de la CEMAC en Afrique centrale – c’est le but bien compris qui donnera la force à tous de chercher à unir et non à diviser.

Le choix des alliances est capital.

L’histoire du Moyen-Orient en ce moment est riche d’enseignement où les alliances basées sur la fausseté et la prédation se retournent contre leurs auteurs. C’est ce qui attend tous les groupes régionaux du monde.

 

Nous protégeons l’Afrique, mais ne pouvons intervenir au niveau des prises de décision des hommes, seulement les avertir et les influencer positivement.

La France fera ce qu’il faut pour se racheter aux yeux des Africains.

Nous, Gouvernement Divin de la Terre, montrons la Voie, et poussons à la résolution pacifique des conflits dans l’unique but de la Justice vécue sur Terre selon Nos Lois divines qui sont Lois universelles. Nous parlons le même langage que vous et il n’y a pas de différence d’objectif : c’est l’épanouissement de chaque Peuple dans chaque Pays selon la même Justice pour tous. Celui qui ne le veut pas, ne s’y conforme pas est voué à disparaître. Nous l’avons dit.

 

Il y a des alliances à protéger, à privilégier.

Il y a des alliances à ne pas engager. Tout ce qui vient d’Israel et des USA est voué à l’effondrement et à la souffrance. Tout ce qui vient de la Chine est voué à la prédation, à la désertification. Tout ce qui vient du rapport à l’argent avec l’étranger doit être traité avec la plus grande méfiance. L’attention ne suffit pas. La question est : quel chantage entraîne ce contrat ?

Nous n’y allons pas par quatre chemins. C’est la lutte ouverte à l’envahissement de l’Afrique, seul Continent à être épargné par le matérialisme effréné du monde.

 

Faites le Nécessaire pour les Générations futures. Défendez la Terre Africaine. Il en va de l’avenir du Monde. Nos disciples sont en France et en Afrique. Le Plan est construit. L’ancrage divin est présent en France et en Afrique.

Prenez contact avec Nos disciples.

MStG, 21.11.2013, MA-SL