22.11.2013 Maître St Germain. Communiqué

22/11/2013 09:56

22.11.2013 Maître St Germain

Communiqué

 

Centrafrique

Bangui va retrouver sa noblesse : sa liberté.

Bozizé va être réintroduit à sa place de Président. La pression de la rue aura raison de la volonté de certains de vouloir régenter par l’extérieur.

L’exemple de la déconfiture des rebelles au Moyen-Orient y est pour beaucoup.

La volonté de calmer le jeu est une opportunité à saisir.

L’Energie engagée dans le Plan – par Notre Présence – fait son effet.

Nous sommes satisfaits de la décision des Centrafricains qui risquent leur vie, il est vrai, pour défendre Justice, Paix et Equité.

Le retour de Bozizé est annoncé et avec lui, la liberté de Laurent GbaGbo (Côte d’Ivoire), parce que le courant positif qui anime le centre, la capitale de Centrafrique là où est la CEMAC aura des répercussions positives dans les Pays de la CEMAC, et au-delà.

Ne nous réjouissons pas trop vite. Il y a à affirmer fermement ce qui est encore de l’intention, mais le premier pas, le plus important, est franchi.

 

Qu’on ne reconnaisse ou non, l’influence des messages fait son effet dans les consciences et renforce la volonté de Bien que chacun possède en lui, mais non exprimée, dès qu’il s’éveille à la vie de groupe.

C’est très encourageant. Notre disciple sera contacté, c’est une évidence. Son action au sein de la CEMAC ne peut être ignorée.

 

Conférence sur le Climat :

Il n’y a rien à attendre d’une organisation qui n’a jamais tenu ses promesses. C’est aux hommes à influer  directement sur leurs dirigeants, en chaque Pays. Le destin de la Terre va se charger de mettre fin à la pollution effrénée actuelle.

Entre pénuries et problèmes terrestres (climat et séismes…), les hommes seront forcés de faire avec moins. Et ce sera tant mieux pour les générations futures. Le Plan s’écrit.

 

Pour l’Afrique : ne crions Pas victoire trop tôt. L’action ne fait que commencer.

Pour la Palestine : les rivalités entre rebelles sont « une chance »qui pèse dans la réussite du Plan.

Nous n’en dirons pas plus.

Hâte-toi de transmettre ce communiqué.

MStG, 22.11.2013 MA-SL