23.10.2013 Maître St Germain. les conditions climatiques

23/10/2013 11:41

23.10.2013 Maître St Germain

Les conditions climatiques

 

Les conditions sur Terre vont en se dégradant. C’est visible depuis plusieurs années et cela a pris de l’ampleur depuis 2011. Toutes les populations seront touchées par les effets climatiques et les bouleversements terrestres, l’effet de la crise mondiale alimentaire ou politique : la guerre.

Le monde va être dévasté en maints endroits et l’Australie en est un exemple actuel, mais si le feu fait des ravages, l’eau aussi. Le grenier à grains qu’est le Cambodge est dévasté et ce n’est pas le seul. Il faut s’attendre à des pénuries sur tous les continents, principalement entre Europe et Asie. Les USA ne sont pas épargnés, ni l’Amérique du Sud.

L’Afrique résiste, mais son manque de réactivité dans le prévisionnel ne l’aidera pas à répondre à la demande d’aide intérieure.

Nous avons là un tableau catastrophique de la situation dans le monde qui va attiser les effets de la domination par l’argent pour acquérir les biens de consommation courante alimentaire. Le prix des céréales va flamber et avec lui, des populations entières seront décimées. Je parle en millions.

Tout cela était prévisible, mais rien n’a été fait en amont pour préserver la Terre des cataclysmes aussi radicaux : Nous pouvons dire que l’utilisation que les hommes en ont fait a porté atteinte à la qualité du sanctuaire qu’est la Terre, et amplifié la réponse de la Terre, dans son Essence Divine : sa qualité de pureté physique pour être Lieu Divin pour les hommes.

Les hommes étant dans un état d’agitation générale portent atteinte à l’équilibre profond de la Terre. Outre un état de fait dû au Cycle que la Terre traverse, Nous pouvons affirmer que 30% des effets terrestres et climatiques sont dus au mauvais emploi des hommes de leur lieu de vie.

Le manque de soin, le tort fait à la Terre, entraîne des sanctions concrètes : la nécessité de revoir sa gestion, sa relation à la Terre. Pour simplifier, Nous pouvons dire que la colère de la Terre est à l’égal de la colère (des dieux) Hiérarchique.

L’homme apprend qu’on ne touche pas impunément au Don Divin - la Terre - fait aux hommes pour leur évolution. Comme le Changement s’impose parmi les hommes, dans leur relation à la Loi Divine, la Terre y participe dans l’obligation faite à tous d’être confrontés à la survie : et de la Terre et de l’Humanité.

Ce n’est pas le nombre qui compte, mais le Futur. Nous ne comptons pas en survie de tous, mais en qualité requise pour que le Projet-Terre se réalise. Ce n’est donc pas le nombre de morts qui comptent, mais le Futur de la Terre qui est arrivée à une saturation générale en nombres d’hommes non évolués, en dégradation générale.

N’écrirons le Futur de la Terre que ceux capables d’en prendre soin, conscients de leur lien divin.

Oui, en ce sens, le Terre participe au grand Nettoyage, à l’heure du Jugement. Elle est partie prenante du Plan. Elle est habitée dans son Essence, du Divin, étant le fruit du Divin et socle du Plan pour les hommes.

Nous parlerons ce midi de politique.

MStG, 23.10.2013 MA-SL