25.10.2013 Maître St Germain. Le Futur de l'Afrique

25/10/2013 11:51

25.10.2013 Maître St Germain

Ce qui se passe en Syrie, sous couvert de « négociations de Paix et d’abandon de la guerre contre la Syrie » : la guerre redouble d’ampleur et les groupes djihadistes n’ont jamais été si bien formés, si performants et surtout si bien armés.

C’est un scandale qui aura son retour : tous ceux qui auront soutenu de près ou de loin la guerre contre la Syrie devront rendre des comptes. Le scandale est mondial et le cancer atteint un seuil de prolifération insoutenable.

Ce qu’il en est de la Syrie se retrouve à moindre échelle dans les Pays d’Afrique limitrophes au Soudan où se battent les israéliens pour diviser : la Paix en Afrique est compromise si les moyens ne sont pas mis tout de suite pour enrayer le mal.

Israel a colonisé la Somalie, l’Erythrée, l’Ethiopie et maintenant le Soudan en forçant les dissidences et en montant les uns contre les autres, les groupes locaux. Il y a bien réussi au vu des résultats.

Si les hommes sont assez faibles et peu clairvoyants de leurs actes, ils se feront toujours dominer par plus malin qu’eux. Il est regrettable de constater que toute déstabilisation interne peut être aisément désarmée par simple dialogue apaisé.

Maintenant, tous ceux qui chercheront à diviser plutôt qu’à unir doivent être mis hors-jeu, hors d’état de nuire. Les perspectives du Futur doivent être mieux explicitées, envisagées, et chacun sait que prévoir vaut mieux que guérir.

A ce stade, Nous voyons l’Afrique désarmée devant tant de manipulations abjectes, 100% contraires au Bien des Peuples et son répondant n’est pas encore à la hauteur de l’enjeu. L’immaturité de l’Afrique en fait une proie. Il faut que cela change ! Nous n’arrêtons pas d’informer, de prévenir et personne ne se presse. Il ne faudra pas se plaindre des conséquences d’une telle irresponsabilité, d’une telle négligence.

Lorsque Je dis « L’Afrique aux Africains », cela signifie que les Africains doivent agir fermement et immédiatement. Que la France vienne aider, c’est une chose, mais ne remplace pas l’acte de bouter hors tout groupe armé illégal, islamiste et autre.

Là aussi, le grand Nettoyage est en cours, forçant les Africains à prendre leur destin en main. Ce n’est pas à la France de sauver le Mali. Elle ne peut le faire seule et l’ONU ne peut y maintenir en permanence une force de plus de 10 000 hommes.

C’est donc aux Africains à faire la loi chez eux. A trop attendre des autres, on est dépendant du bon vouloir des autres et de leur exigence. Ce n’est pas une politique libre qui se dessine mais la continuité de ce qui est : la lutte des ex-grandes puissances se poursuit sur le sol africain.

Cela ne rend pas service à l’Afrique de rester dans la dépendance là où sa propre armée devrait être performante. Il y a eu assez d’aide pour cela. Et il est dommageable que des opportunités au bon moment aient été abandonnées.

Nous devons donc constater et avertir les Africains : s’ils ne se prennent pas en charge rapidement, il ne faudra pas se plaindre d’une dépendance accrue à l’aide extérieure. Ce n’est pas comme cela que l’Afrique gagnera sa Liberté et la Paix.

La Paix vient de l’engagement de tous les Africains dans la construction du Futur. Il n’y a pas de raison qu’ils ne réussissent pas. C’est une question de confiance et de solidarité.

Le temps de la critique du colonialisme est dépassé. Il faut faire avec les moyens présents. Il sera temps d’assouplir et modifier ce qui doit l’être : frontières et relations entre Etats, dès que la conscience du But commun et des qualités de l’Afrique seront dans toutes les têtes.

Toute dissension vient d’un manque de compréhension du but. L’UNITE dans chaque village, dans chaque famille, dans chaque région, doit conduire à la prise de conscience de la Cause Africaine. L’esprit africain a cela en lui : il veut la Paix.

Ne vous laissez pas manipuler par la dissension, toutes superficielles, quand on voit l’objectif à atteindre. Ancrez cela dans les consciences et vous aurez sauvé l’Afrique. Rien, ni personne, ne peut vaincre l’Unité.

Prenez l’exemple sur la Syrie. Elle résiste à tous les extrémismes et mise à mort, parce que l’unité est au sein de chaque Syrien avec son pays, sa terre, son peuple, son gouvernement.

Voilà comment l’Afrique doit vaincre tous les vautours qui la guettent : par l’unité de Cœur et la conscience de son Futur.

Pas un pays n’est à l’abri de l’éclatement. Faites le nécessaire. Le Futur est à portée de main, le Futur de l’Afrique victorieuse.

MStG, 25.10.2013 MA-SL