Les conséquences

27/10/2014 23:09

Clefsdufutur-27.10.2014-MStGermain

Les conséquences

Il faut le dire : Nous attendons la participation des hommes. C’est la condition de l’acte. Nous ne pouvons les forcer, mais comptons sur eux et faisons aussi le nécessaire pour les éveiller à l’acte.

Le problème : c’est la barrière de la conscience matérielle qui retient la liaison à l’âme : la personnalité qui n’est pas disponible. D’où l’hécatombe : Nous frappons aux portes et ne sommes pas entendus.

Dans l’acte de poser la pierre de la Paix en Syrie, d’éveiller le mental de l’Armée Française à Son Acte, Nous plaçons les pions et ne pouvons imposer ce qui doit venir du Cœur, de l’âme affirmant l’Acte de Reconnaissance.

Nous maintenons fermement l’Appel à l’Armée Française, aux chevaliers de France. Si Nous n’arrivons pas à rassembler le Groupe de fidèles du Christ, et il y a des paramètres autrement plus contraignants : l’état astral de la Terre tellement corrompu, qu’il est difficile de contacter les consciences. Si l’âme sait, la personnalité ne suit pas, et c’est, il est vrai, le drame de cette époque.

Ne pas lancer l’acte équivaut à ne pas résoudre le problème de la Paix et laisser le monde aller à sa perte.

Ne pas cautionner l’acte revient à retirer l’Energie de la Victoire.

Faire l’acte sans y croire équivaut à inverser l’Energie : mettre du négatif là où l’enthousiasme emporterait l’adhésion de tous.

Nous lançons l’acte, l’affirmons et aidons physiquement à sa Résolution, parce qu’il n’y a pas d’autre voie que de provoquer et poser concrètement un acte divin sur Terre.

Ne dites pas que Nous n’avons rien fait depuis 2008. Il y a eu des actes et toute la vie de SL est jalonnée d’actes concrets, de déplacements concrets, d’écrits concrets. Les preuves sont là. On ne vient pas donner un modèle clé en main, on montre le Plan et invite les hommes à s’y investir, à Nous accompagner.

Nous affirmons qu’il n’y a pas d’autre issue au Plan et qu’il est illégitime de penser négativement le Plan sans s’exposer à rendre négatif le positif.

Vous ne savez pas qui viendra auprès de SL. Comme SL ne sait pas comment les choses vont évoluer.

Fermer la porte du Passé est une obligation et ce n’est pas à l’heure des hommes, mais à Notre heure, dans l’exact temps qui correspond à la Nécessité dans le Plan.

L’homme a besoin d’être assuré avant l’acte, Nous disons : l’âme qui s’exprime n’a pas besoin de preuves ni de détails alléchants, mais d’exprimer le Cœur, l’adhésion au Plan, par unité de Conscience divine, par fidélité depuis l’Origine : le lien divin.

Les conséquences sont incalculables pour les hommes : en Paix, en souffrance, ou en chute.

Si les Chevaliers ne se révèlent pas, il n’y a plus rien de sauvable et tout ira à sa fin. Ne resteront que ceux que Nous avons déjà désignés, qui sont acquis définitivement au Plan. C’est cela que vous voulez ?

Alors Nous nous détournerons des hommes et la souffrance n’aura pas de fin. L’acte des chevaliers est le dernier espoir pour sauver la Terre. Après, Christ se retirera et les hommes seront seuls face à eux-mêmes, dans le carnage général.

Comprenez-vous pourquoi Nous sommes là ? Pour sauver le plus grand nombre d’âmes, pour que les hommes accèdent à la Paix, pour limiter leur souffrance, pour écrire le temps Nouveau avec tous.

Les bons et les Justes seront parmi Nous les Maîtres, et ils guideront la Terre avec les dernières âmes incarnées, jusqu’à la libération. Et tous les autres proches du but, mais ayant refusé l’Ordre divin, se retrouveront à recommencer un cycle. Cela ne Nous concerne plus. Nous ne Nous consacrons qu’au futur de la Terre : ce ne sera que le Règne des âmes.

 

L’Acte des Chevaliers de l’Armée Française a un impact considérable sur les modalités de la Paix du monde. Votre Responsabilité est engagée. C’est pour vous épreuve de l’âme, c’est pour Nous la révélation de la Nouvelle humanité : selon l’histoire divine de la Terre, de la France et de l’Amour en Christ.

Nous savons qui répondra, mais ne le dirons pas. Nous éveillons l’espoir des hommes, mais ce n’est pas suffisant. Nous attendons des actes.

Celui qui ne réagit pas à Notre Appel alors qu’il se sait touché par Nos Messages : refuse d’Obéir au Plan. Il tourne sciemment le dos à sa mission divine. Il se coupe définitivement de son âme et pour longtemps : un cycle de 25 000 ans. Nous l’avons déjà dit. Ce n’était pas Notre objectif de le dire, mais les hommes aujourd’hui sont sourds à la détresse de leurs frères.

Si la pierre de la Paix n’est pas posée, il n’y aura pas de paix du tout. Et Nous interviendrons dans des conditions catastrophiques pour les hommes : la mort du plus grand nombre, la fin de tout. Nous avons assez dit.

La Mission de la France est la clé du Nouveau. L’Acte de l’Armée Française est le premier acte.

Chaque jour est jour de souffrance pour le Peuple Syrien, pour le Peuple de Palestine, pour le monde, tant que le départ en Syrie ne sera pas engagé.

Demain Nous donnerons un dernier message à l’Armée Française.

MStG-SL, 27.10.2014